mardi 19 février 2013

بالصور و حصريا : عمرها 60 سنة أجمل مرأة في العالم



«Nous voulions ouvrir justement pour Noël !» A Bourbon achat d’or, rue Delcassé, on est persuadé que les fêtes sont une période propice à la revente. «C’est la 8e boutique qu’on ouvre en Midi-Pyrénées. La première a été ouverte le 1er décembre donc on a pas vraiment de recul encore sur la clientèle», estime Jean-Pierre Léglise, directeur national de Bourbon achat d’or. Dans tous les cas, deux racheteurs d’or à Foix ne semblent pas de trop. «Je ne crains pas la concurrence, au contraire, c’est productif», joue le jeu Muriel Merlin, de la boutique Mac greg’or, en face de la préfecture. «Les clients qui viennent savent comment ça fonctionne et à quelle période ils passent la porte.» Installée depuis plus d’un an à Foix, elle ne remarque pas spécialement d’augmentation des reventes pour les fêtes de fin d’année. «C’est vrai que souvent mes clients me disent qu’ils revendent leur or ou leurs bijoux pour les occasions spéciales. Noël en fait parti mais pas plus que ça», décrypte Murielle Merlin. Depuis plusieurs années que le rachat d’or est en vogue, une clientèle d’habitués et d’initiés s’est formée. «Des grands-parents viennent pour faire un plus gros cadeau à leurs petits-enfants, par exemple», selon Murielle Merlin. Et le filon est prometteur en Ariège puisque Mac Greg’or ouvre une boutique à Saint-Girons et Bourbon à Pamiers ! Le phénomène s’est normalisé : «Les gens passent devant la boutique et rentrent, comme ça, en me disant «j’ai envie de me faire plaisir» et en enlevant leurs colliers ou boucles d’oreille. Parfois, c’est même sous le coup d’une impulsion», décrit-on à Bourbon achat d’or.

L’effet de la crise

En tout cas, c’est sur, la crise est passée par là. «Les Noël sont plus difficiles qu’avant. Il y a déjà des personnes qui vont revendre des cadeaux en or», reconnaissent certains habitués. Même si personne ne repart plus avec des liquidités depuis 2011, c’est un moyen de gagner de l’argent facilement. Le gramme est côté à plus de 40 €, alors que l’an dernier à la même époque (voir notre édition du 6 décembre 2011), il était estimé à 18 €!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire